2013 sera une année charnière pour GSK

Le 14 Janvier 2013
Imprimer
L’année 2013 pourrait être une année charnière pour GSK compte tenu du calendrier de lancement  de nouveaux produits pré-annoncé par la big pharma. Le groupe attend beaucoup de cinq produits qui sont aujourd’hui passés au peigne fin par les autorités de régulation américaines. Parmi ces médicaments figurent notamment l’Anoro et le Relvar, indiqués dans le traitement des bronchites obstructives, ainsi que le dolutegravir (VIH).
Selon la direction de la R&D de la big pharma, ces autorisations seraient en mesure de redonner « d’importantes perspectives de croissance à la big pharma comme cela n’a jamais été le cas… depuis vingt ans ». A l’inverse, un échec de l’ensemble de ce portefeuille innovant pourrait mettre le laboratoire dans une mauvaise posture. Le quitte ou double n’a pas échappé aux analystes qui se livrent au jeu des pronostics. Ainsi, selon la Deutsche Bank, le Relvar aurait ainsi 40 % de chance d’être accepté par la FDA, la cote du dolutegravir s’élevant pour sa part à 85 %.