A son tour, l’américain King Pharma taille dans ses effectifs

Le 03 Février 2009
Imprimer

Il fallait s’y attendre. Après avoir déboursé 1,6 Mds$ pour racheter Alpharma (722 M$ de CA en 2007), le laboratoire King Pharmaceuticals (2,14 Mds$ de CA en 2007), vient d’annoncer une vaste opération de réduction d’effectif. Ce sont 760 postes qui vont être supprimés par la firme de Bristol (Tennessee), pour moitié dans les effectifs centraux et pour moitié dans la force de vente, qui se trouve ainsi amputée du tiers de ses effectifs.
Brian A. Markinson, le CEO de King Pharmaceuticals, a justifié cette décision par les menaces pesant sur ses brevets, notamment celui du myorelaxant Skelaxin (metaxalone). Il détaillera le plan dévoilé aujourd’hui le 26 février, en rendant publics les résultats financiers du groupe.