Alcon a l’Asie dans le viseur

Le 16 Avril 2008
Imprimer

Le leader mondial de l’ophtalmologie Alcon, tout juste cédé par Nestlé à son compatriote Novartis, a l’Asie dans le viseur. Il vient, en effet, d’annoncer la construction d’une unité de production sur le Tuas Biomedical Park de Singapour, dans un bâtiment de près de 23 000 m², où Alcon aura pour voisins Pfizer, GSK et Genentech, la filiale d'un autre suisse, Roche.
Le site sera principalement consacré à la production du traitement du glaucome Travatan Z, de l'antihistaminique Patanol (olopatadine) et de l'antibiotique Vigamox (moxifloxacine). Cette nouvelle unité, dont la construction débutera en 2009, devrait être opérationnelle en 2012 ; elle emploiera alors près de 150 personnes.
Singapour ne sera pas le seul pied-à-terre asiatique d’Alcon, le groupe possédant aussi un site de fabrication de lentilles intraoculaires à Pékin et une unité de R&D à Tokyo. En s’établissant dans la région, Alcon espère réduire ses coûts, notamment logistiques, mais aussi séduire le marché asiatique sur lequel il a enregistré une croissance de 20 % ces dernières années. La concurrence sera tout de même rude, comme en témoignent les ambitions de Bausch & Lomb après le rachat en 2005 du spécialiste chinois de l'ophtalmologie Shandong Chia Tai Freda. Gageons cependant que le soutien et les réseaux d’influence de Novartis, implanté de longue date en Asie, permettront à sa nouvelle filiale Alcon de s’imposer sur ce marché.