Alexion rachète Synageva BioPharma pour 8,4 Md$

Le 06 Mai 2015
Imprimer

Le secteur des maladies rares stimule toujours le marché des M&A. La biopharm américaine Alexion Pharmaceuticals vient d’annoncer l’acquisition au prix de 230 $ par action, soit 8,4 Md$, de sa compatriote Synageva BioPharma : la transaction, qui a été approuvée par les deux boards, devrait être effective à la mi-2015. Basée à Lexington, dans la foisonnante BioValley du Massachussetts, celle-ci développe notamment le Kanuma (sebelipase alfa), un traitement d’une déficience métabolique rare (déficit en lipase acide lysosomale) désigné médicament orphelin il y a deux ans par la FDA et prochainement autorisé sur le marché US. Il est à noter que deux sites français de recherche clinique, l’hôpital Necker et le centre de référence des maladies héréditaires du métabolisme de Nancy, ont été retenus dans le cadre de l’étude de phase III.
Alexion Pharmaceuticals ne commercialise à ce jour qu’un seul produit, mais il est réputé pour être le médicament le plus cher au monde (le traitement revient à environ 400 000 $ par an) : il s’agit du Soliris (éculizumab) indiqué dans le traitement de l’hémoglobinurie paroxystique nocturne (HPN) qui se caractérise par des poussées soudaines de destruction des globules rouges (prévalence de 1 cas sur 80 000 personnes en Europe).
Rappelons, toujours sur le segment des maladies rares, que Teva s’est emparé le 30 mars dernier d’Auspex Pharmaceuticals pour 3,2 Md$. La veille, l'irlandais Shire s’était dit prêt à débourser 65 Md$ pour l’acquisition de BioMarin, un spécialiste du traitement de l’hémophilie, mais aussi de l’achondroplasie et de la maladie de Duchenne.