Amgen met enfin la main sur Onyx

Le 26 Août 2013
Imprimer

La première biopharm mondiale a finalement emporté la mise et acheté Onyx Pharmaceuticals pour 10,4 Md$ en cash. Une première offre, à 120 $ par action représentant déjà un premium de 38 %, avait été écartée par le board d’Onyx mais le relèvement de la proposition à 125 $ a logiquement eu raison de ces premières réticences. En fait, Amgen ne déboursera que 9,7 Md$ s'il utilise la trésorerie disponible dans Onyx et compte emprunter 8,1 Md$ pour payer une opération dont le closing devrait intervenir dans le courant du dernier trimestre.
Cette acquisition revêt une importance stratégique pour Amgen qui accède à un pipe très prometteur en oncologie, avec Kyprolis, un traitement des myélomes multiples autorisé aux Etats-Unis l’an passé et qui fait l’objet d’une demande d’AMM auprès des autorités européennes ; il pourrait générer un CA d’environ 1 Md$ d’ici à 2015. Amgen enrichit également son pipe de trois produits importants co-développés avec des big pharmas. Il s’agit du Nexavar et du Stivarga (Bayer), respectivement indiqués dans le traitement des cancers du rein et du colon, ainsi que d’un inhibiteur de kinases (palbociclib) co-développé avec Pfizer dans le traitement du cancer avancé du sein, aujourd’hui en phase III.