Après l'Italie, Fareva pourrait reprendre un atelier Sanofi à Romainville

Le 28 Octobre 2011
Imprimer
 

Rien n’est encore définitivement arrêté mais « l’accord est bien en phase de finalisation », nous indique Bernard Fraisse, le pdg du façonnier Fareva. Ce dernier pourrait officialiser, d’ici à la fin de cette année ou au début de la suivante, la reprise d’un atelier de fabrication d’API de Sanofi à Romainville (93). Ce module est implanté au sein d’une usine de 220 salariés dont la fermeture a été annoncée par la big pharma française en mars 2010 (cf. notre post du 31 mars 2010).
L'atelier exploite notamment un process de cristallisation aseptique – qui a suscité l’intérêt des équipes de Fareva – et produit essentiellement de la framycétine et de l’hirudine, un antibiotique et un anticoagulant. Le deal est fondé sur l’embauche prioritaire d’une vingtaine de salariés sur la base d’un contrat de sous-traitance de cinq ans avec Sanofi. « En fonction du plan de charge et de l’arrivée de nouvelles fabrications, l'atelier pourrait employer à terme une cinquantaine de personnes », souligne Bernard Fraisse. Avant ce projet de réindustrialisation in situ, ces fabrications étaient destinées à renforcer la charge de l’usine Sanofi d’Aramon (30).