BioAlliance Pharma aura triplé ses ventes en 2010

Le 14 Février 2011
Imprimer

Spécialisée dans le cancer, les soins de support et le traitement des infections opportunistes, la biotech française BioAlliance Pharma a réalisé une très belle année 2010. Sur la période, le CA s’est en effet élevé à 22,5 M€, contre... 7,5 M€, soit trois fois moins, en 2009. Le mérite de cette progression spectaculaire en revient aux revenus générés par les accords de licence pour la commercialisation du Loramyc (Oravig aux Etats-Unis), un traitement de la candidose oropharyngée chez les patients immunodéprimés enregistré aujourd’hui dans 26 pays européens, en Corée et aux Etats-Unis. Le laboratoire Par/Strativa, en charge de la commercialisation du Loramyc, a versé en avril 2010 à BioAlliance un montant contractuel de 15 M€ à l’obtention de l’AMM aux Etats-Unis. Depuis 2007, les accord de licence du Loramyc ont déjà généré près de 50 M€ de royalties. BioAlliance Pharma prépare de surcroît de l’enregistrement de son second produit vedette, le Sitavir (acyclovir Lauriad), indiqué dans le traitement de l’herpès labial. Le dossier devrait être déposé en Europe et aux Etats-Unis au second semestre de cette année.