BMS réduit encore la voilure

Le 24 Septembre 2010
Imprimer
L’américain Bristol-Myers Squibb (BMS) n’en finit pas de tailler dans ses effectifs ! Le laboratoire vient ainsi d’annoncer la suppression de 3 % de sa masse salariale au cours des six prochains mois, ce qui représente 840 postes sur les 28 000 qu’il compte dans le monde. Reste à la direction de déterminer où s’effectueront ces coupes claires. Selon un porte-parole, la restructuration « qui vise bien sûr à réduire les coûts, mais aussi à gagner en agilité, ne touchera aucune fonction ou pays en particulier ».
Rappelons que l’an passé, le laboratoire a déjà sacrifié 20 % de son personnel – soit 7 000 postes – dans le cadre d’un plan visant à économiser plus de 2,5 Md$ d’ici à 2012. BMS souhaite, comme la plupart de ses concurrents, se recentrer sur les biotechnologies et procéder à des acquisitions ciblées afin de remédier à la montée en puissance des génériques. Rappelons que près du quart du CA de BMS est généré par le Plavix, un anticoagulant développé avec Sanofi-Aventis. L’expiration des brevets protégeant ce blockbuster – le deuxième médicament le plus vendu au monde – est déjà survenue sur certains marchés européens. Aux Etats-Unis, la tombée dans le domaine public est programmée pour 2011.