BMS supprime 113 emplois dans l’Indiana

Le 21 Octobre 2009
Imprimer

Quelques jours après l’annonce par Eli Lilly de la vente de son usine de Lafayette à l’allemand Evonik, Bristol-Myers Squibb (BMS) vient d’indiquer qu’il allait supprimer 113 emplois dans le même Etat de l’Indiana. Le laboratoire new-yorkais va, en effet, fermer son site de contrôle qualité d’Evansville, tout au sud de l’Etat, rayant 79 noms de son registre du personnel. Dans le même temps, BMS va réduire de 34 postes l’effectif de l’unité de Mount Vernon, à une trentaine de kilomètres de là.
Cette fermeture n’affecte pas l’effectif du siège social ni de l’unité de production que Mead Johnson possède à Evansville. Mead Johnson, qui a fait l’objet d’une spin-off de BMS l’an passé, va même créer 35 emplois dans son unité d’Evansville qui fabrique des produits de nutrition infantile.