BMS taille dans ses effectifs français

Le 05 Février 2013
Imprimer
Bristol-Myers Squibb (BMS), qui emploie 2 700 salariés en France, vient de confirmer qu’il allait supprimer 235 postes dans le cadre d’une restructuration qui visera spécifiquement les forces commerciales. La direction ne précise pas le calendrier mais justifie d'emblée ces coupes par un « contexte économique très difficile ». Des pertes d’exclusivité sur des brevets clés, la renégociation à l’échelle européenne, avec Sanofi et Otsuka, d’accords de co-développement de produits jugés importants obligeraient le groupe à obtenir rapidement des gains de compétitivité. Une étude publiée par l’agence de notation Fitch Ratings faisait de BMS, ainsi que de Lilly et AstraZeneca, les principales victimes de la vague d’expiration de brevets sur la période 2012-2014.
La filiale française de BMS, la plus importante hors des Etats-Unis, réalise un CA de 895 M€ sur une facturation totale de 21,2 Md$ en 2011. Elle exploite deux unités de production – l'ex-Upsa – à Agen (47) et des centres de distribution à Agen et Fontenay-sous-Bois (94).