Bristol-Myers Squibb achète une star des antiviraux au prix fort

Le 09 Janvier 2012
Imprimer

Les big pharmas américaines n’hésitent pas à casser leur tirelire pour s’emparer de biotechs au potentiel jugé mirifique, notamment dans le domaine des antiviraux ! Ainsi après l’acquisition en novembre dernier de Pharmasset par Gilead pour la très coquette somme de… 11 Md$, c’est autour de Bristol-Myers Squibb (BMS) de faire parler la poudre. Le groupe américain vient, en effet, d’annoncer l’acquisition imminente d’Inhibitex dont la spécialité est le traitement de l’hépatite C. Le deal a été conclu au prix de 2,5 Md$ en numéraire, soit 26 $ par action, ce qui représente un premium de 163 % par rapport au dernier cours (9,87 $). La plus-value réalisée par les actionnaires est spectaculaire puisqu’en trois mois, ils auront donc multiplié leur mise par 11.
Fondée en 1994, Inhibitex, implantée à Alpharetta (Georgie), emploie une quarantaine de collaborateurs : son CA n'excède pas 2 M$. La biotech fonde tous ses espoirs sur le potentiel d’un inhibiteur de polymérase (INX-189), aujourd’hui en phase II, qui aurait démontré une très puissante activité contre le VHC.