Bristol-Myers Squibb ferme Epernon et Meymac - Actulabo

Bristol-Myers Squibb ferme Epernon et Meymac

Le 25 Septembre 2008
Imprimer
 

Le verdict est tombé : Bristol-Myers Squibb France (BMS) vient d’annoncer aux représentants de son personnel la fermeture – ou la vente – de l’usine d’Epernon (28) pour la fin 2009, puis de Meymac (19) à la mi-2010. Le premier site, spécialisé dans les formes sèches (principalement des produits cardiovasculaires comme Pravadual, Elisor, Lopril et Sotalex, et antifongiques, comme Fungizone et Mycostatine), emploie aujourd’hui 223 personnes ; le second, dédié aux antiviraux et à quelques spécialités de médication familiale, emploie 163 personnes. BMS va se mettre en quête d’un repreneur – par exemple un façonnier pharmaceutique – pour Epernon, une usine construite en 1961 qui s’étend sur 12 000 m2 bâtis, mais a l’intention de reconvertir le site de Meymac, l’hypothèse de la vente à un industriel du secteur pharmaceutique étant à priori écartée.
Un quota de 200 postes, issus des départs naturels des unités UPSA d’Agen (1 200 salariés en CDI + 200 CDD), sera réservé aux salariés d’Epernon et de Meymac. Certains ont déjà manifesté leur intérêt. Si BMS conforte les sites agenais, qui bénéficieront d’investissements et d’environ 100 créations de postes dans les trois ans à venir, les syndicats craignent désormais l’externalisation de certaines tâches non stratégiques (personnel administratif, fonctions supports) qui pourrait toucher directement les sites agenais (Gascogne, Guyenne et le centre logistique).