Chris Viehbacher confortablement indemnisé

Le 23 Janvier 2015
Imprimer

Évincé en novembre dernier par le conseil d’administration, Chris Viehbacher, l’ex-CEO de Sanofi, devrait trouver matière à consolation dans les modalités financières de l’accord transactionnel qu’il vient de signer avec son ancien employeur. Les administrateurs ont, en effet, décidé de lui verser une indemnité de 2 961 000 €, ce qui correspond à un an de sa rémunération fixe et variable.
Il est également prévu qu’il perçoive, en sus, la rémunération variable au titre de l’année 2014, dont le montant sera déterminé par le conseil d’administration en fonction de l’atteinte de critères de performance et « au prorata du temps passé dans la société en 2014 » : elle pourrait atteindre 200 % de sa rémunération fixe (1,26 M€). Par ailleurs, Chris Viehbacher recevra aussi 246 750 € par mois jusqu’au 30 juin de cette année, en contrepartie d’un engagement de non débauchage de collaborateurs et de confidentialité pour des durées respectives de dix-huit et de vingt-quatre mois. Enfin, son limogeage n’étant pas intervenu suite à une révocation pour faute grave, il conservera la faculté d’exercer les options de souscription qui lui ont déjà été consenties.