CIT et Porsolt traversent l’Atlantique

Le 27 Septembre 2010
Imprimer
Les CRO françaises s’intéressent de très près aux perspectives offertes par le marché américain. Ainsi, deux spécialistes des études précliniques ont décidé de traverser l'Atlantique. C'est ainsi que le CIT (appelé aussi CITox pour Centre International de Toxicologie), d’Evreux (27), qui fait figure de leader français du secteur avec ses 40 M€ de CA, vient d’annoncer l’ouverture d’une filiale aux Etats-Unis, installée – comme il se doit ! – en plein cœur de la “Biotech Valley” de Boston (Massachusetts). Cette filiale, appelée à « devenir le fer de lance des plans de développement des activités américaines de CIT », sera dirigée par Bernard Galat, nommé VP du Business Development pour l’Amérique du Nord. Aujourd’hui, les Etats-Unis représentent 15 % de la facturation de CIT qui envisage de porter cette part à 30 % d’ici trois à cinq ans.
Le même jour, Porsolt, autre CRO française spécialisée dans les essais de toxicologie (environ 70 salariés, 8 M€ de CA) qui se partage entre Boulogne-Billancourt (92) et les environs de Laval (53), prévient de l’ouverture en octobre prochain d’une plate-forme de recherche préclinique à San Antonio (Texas). Cette dernière, qui « pérennise le partenariat existant depuis quinze ans avec l’Université du Texas », se focalisera dans un premier temps sur l’évaluation chez le singe des problèmes liés à l’abus de nouvelles entités chimiques (NEC), mais elle devrait s’étendre rapidement pour couvrir d’autres secteurs médicaux. Porsolt réalise déjà 30 % de son CA aux Etats-Unis.