Delpharm et Synerlab se disputent le site Ipsen de Dreux

Le 13 Juin 2012
Imprimer
 

De source proche du dossier, les façonniers Delpharm et Synerlab seraient les derniers en lice pour la reprise de l’usine Ipsen de Dreux (28), une unité de production de 350 salariés mise en vente par la direction de la middle pharma française il y a tout juste un an.
Selon nos informations, Delpharm serait aujourd’hui le mieux placé et pourrait entrer prochainement dans une phase de négociations exclusives. La direction de Synerlab (environ 80 M€ de CA, 650 salariés) – qui exploite en voisin l’usine Sophartex de Vernouillet, située à trois kilomètres de là –, nous confirme, pour sa part, « s’être intéressée de près à ce dossier et se trouver en attente d’informations sur les orientations prises à ce sujet par les dirigeants d’Ipsen ». De source syndicale, une décision pourrait être prise d’ici à la fin juillet. Rappelons que le façonnier Macors avait également mis à l’étude la reprise de l’usine Ipsen de Dreux, spécialisée dans les formes orales et les sachets. Cette dernière produit notamment le Smecta (traitement de la diarrhée), le Tanakan (veinotonique) et le Forlax (traitement de la constipation chez l’adulte).