Deux anticorps de LFB en essais cliniques et Vivalis avance avec GSK Biologicals

Le 10 Février 2009
Imprimer

Deux bonnes nouvelles consécutives pour les biotechnologies françaises. C’est d’abord le LFB qui annonce ce matin que deux de ses anticorps monoclonaux sont en essais cliniques : le premier, un anti-D destiné à combattre les incompatibilités de rhésus entre la mère et l’enfant, entrera en phase II au cours du deuxième semestre « dans un centre en Europe » ; le second, un anti-CD 20 indiqué pour le traitement de cancers rares, est en cours d’essai de phase I chez des patients atteints de leucémies lymphoïdes dans sept centres français coordonnés par l’Institut Gustave Roussy. MAbgène, racheté en 2007 par le LFB, fabrique les lots cliniques dans son unité de bioproduction d’Alès (30).
Le LFB, qui a investi sur ses sites des Ulis (91) et de Lille (59) pour doubler ses capacités de production de médicaments dérivés du plasma d’ici à 2011, a déposé il y a quelques semaines un dossier de demande d’AMM pour une immunoglobine humaine de nouvelle génération.
De son côté, le nantais Vivalis annonçait hier le franchissement de deux étapes majeures de sa collaboration avec GSK Biologicals pour le développement de nouveaux vaccins contre la grippe utilisant la lignée cellulaire EB66, propriété de Vivalis.