Eli Lilly anticipe la perte de ses brevets - Actulabo

Eli Lilly anticipe la perte de ses brevets

Le 15 Septembre 2009
Imprimer

Anticipant les effets de la perte de certains de ses plus importants brevets – notamment sur le Zyprexa (traitement de la schizophrénie) et l’antidiabétique Byetta – la big pharma US Eli Lilly vient de se résoudre à annoncer un spectaculaire plan de restructuration. Ce programme  va conduire le groupe à réduire ses effectifs de 5 450 postes pour les porter à 35 000 d’ici à 2011.
Dans le même temps, Eli Lilly, qui a pourtant annoncé des résultats plus que corrects – bénéfice net en hausse de 21 % au second trimestre 2009 gonflé par la consolidation de l’activité de la biotech Imclone –, devrait se réorganiser autour de cinq pôles et donner la priorité aux thérapeutiques anticancéreuses et antidiabétiques.
Aucune information n’était disponible à l’heure où nous écrivons ces lignes sur le sort réservé aux 1 800 salariés de l’usine Eli Lilly de Fegersheim (67), la plus importante du groupe, qui devrait produire cette année près de 180 millions d’injectables stériles jetables. Cette performance fait probablement de cette usine, établie sur 9 ha, l’une des plus importantes en Europe pour la fabrication d’injectables. La très grande majorité de la production est composée de stylos jetables d’insuline ; une hormone de croissance, un traitement contre l’ostéoporose et des anticancéreux indiqués dans le traitement des tumeurs de la plèvre (mésothéliome) et du poumon, composent le solde de son portefeuille.