Ethypharm va fermer Houdan et renforcer Châteauneuf en Thymerais

Le 09 Juin 2008
Imprimer
 

Le spécialiste du développement de formes galéniques Ethypharm souhaiterait fermer son unité de Houdan, à l’ouest de Paris, pour renforcer significativement celle de Châteauneuf-en-Thymerais, en Eure-et-Loir, distante d’une quarantaine de kilomètres. La direction d’Ethypharm a, en effet, présenté un projet aux représentants du personnel du site de Houdan (135 salariés en CDI + quelques CDD et CTT) qui viserait à fermer le site en décembre 2010 avec des transferts de personnel à partir de septembre 2009. Hormis une vingtaine de propositions de reclassements au siège de St-Cloud, l’essentiel des salariés seraient affectés à l’unité de Châteauneuf-en-Thymerais, un ancien site Prographarm acquis en 1999. Celui-ci, qui compte actuellement 150 salariés, devrait faire l’objet d’investissements importants pour accueillir au total 117 personnes en provenance des Yvelines. On parle d’une extension de 800 m2 des bureaux — afin d’abriter la trentaine d’agents administratifs transférés de Houdan — et du réaménagement des laboratoires existants, notamment de la zone gélules. Les représentants du personnel de Houdan, qui déplorent l’insuffisance des investissements opérés sur leur site ces dernières années, ont nommé un expert pour vérifier que l’option de la fermeture était la meilleure. Ils craignent que le refus des propositions de reclassement oblige la direction à engager, in fine, un plan de sauvegarde de l’emploi (PSE). Ethypharm, racheté il y a un an par les cadres dirigeants (29 %) adossés au fonds Astorg Partners (60 %), compte quelque 800 salariés sur l’ensemble de ses sites français, canadien, chinois et indien.