Evotec à la rescousse de Sanofi à Toulouse - Actulabo

Evotec à la rescousse de Sanofi à Toulouse

Le 03 Décembre 2014
Imprimer

Voici un projet de reprise qui, s’il aboutit, ôtera un caillou dans la chaussure des dirigeants de Sanofi. Ces derniers confirment être entrés en négociations exclusives avec l’allemand Evotec qui pourrait reprendre 209 des 250 salariés de la plateforme de R&D de Toulouse, épicentre du douloureux programme de restructuration des activités de recherche engagé par le groupe depuis deux ans. La bataille syndicale et politique qui s’en était ensuivie avait conduit Chris Viehbacher, l’ancien CEO,  à croiser le fer avec le ministre du Redressement productif Arnaud Montebourg. Et avait sans doute contribué au divorce entre le dirigeant germano-canadien, principal artisan de cette restructuration, et ses soutiens français.
Selon les termes de l’accord qui pourrait être signé au premier semestre 2015, Sanofi s’est engagé à investir 250 M€ dans des programmes de développement préclinique en oncologie, dans le diabète et les maladies auto-immunes. Ainsi qu’à mettre en commun les bibliothèques de molécules des deux compagnies qui conservent jalousement plus de 1,4 million de composés. En contrepartie, Evotec s’engagerait à maintenir en l’état les effectifs repris jusqu’en 2019. Le deal, qui a été présenté aux représentants syndicaux, marquerait l’épilogue de cette restructuration chaotique qui aura produit beaucoup de ressentiment en interne.
Sur les 600 salariés employés sur le site avant la mise en œuvre du plan, 250 seront ainsi rattachés à Evotec et à d’autres entreprises de R&D installées sur le site toulousain, 60 rejoindront la plateforme lyonnaise de Sanofi dédiée à la recherche sur les anti-infectieux, 200 poursuivront des projets personnels dans le cadre d’un plan de départs volontaires et le reste bénéficiera de mesures d’âge.