Galenix Pharma proche du redressement judiciaire

Le 13 Septembre 2011
Imprimer

Jérôme Besse, le président de la société de drug development Galenix Innovations (environ 40 salariés à St-Jean-d'Illac, près de Bordeaux), nous indique que sa filiale de manufacturing de lots cliniques Galenix Pharma, une ex-plate-forme Bristol-Myers Squibb implantée à St-Nazaire (44) que le laboratoire aquitain avait rachetée en 2006, devrait prochainement faire l’objet d’une procédure de redressement judiciaire.
Cette décision serait la conséquence du contentieux qui a opposé Galenix Pharma à l’un de ses fournisseurs, la société Atlanbio. Cette dernière avait engagé une procédure en raison de la résiliation d’un contrat de sous-traitance qu’elle jugeait abusive. Un jugement en première instance avait condamné Galenix à verser 1,15 M€ de dommages et intérêts à Atlanbio avant qu’une décision de la Cour d’Appel de Rennes, en janvier 2011, n'infirme le premier jugement : mais ces démêlés juridiques auraient fortement pesé sur les comptes de la société. Selon Jérôme Besse, Galenix Innovations ne serait pas impactée par les difficultés de Galenix Pharma.