Genopharm attaque Riemser en justice - Actulabo

Genopharm attaque Riemser en justice

Le 09 Décembre 2011
Imprimer
 

Le laboratoire Genopharm contre-attaque. Valéry Monin, son président, nous annonce qu'il vient de déposer une plainte contre X pour « tromperie aggravée et falsification », ainsi qu’une plainte spécifique contre le fabricant du Thiotepa, l’allemand Riemser, « pour dénonciation calomnieuse et diffamation ». Valéry Monin accuse Riemser de lui avoir transmis « des médicaments injectables sous-dosés lors de la fabrication en Allemagne, accompagnés de documents de contrôle de fabrication aux résultats douteux ».
Ces produits « ont, semble-t-il, été fabriqués par le sous-traitant allemand Thymoorgan (une filiale du jordanien Hikma, NDLR), c’est du moins la mention portée sur les documents de fabrication », nous indique Valéry Monin. Qui nous assure au passage que « le projet de retrait d’autorisation d’exercer, qui lui a effectivement adressé par l’Afssaps, ne concerne que Genopharm et ses activités de distribution » : le site de production de Blois (41) (Alkopharm) et l’ex-usine Girex-Mazal de Quimper (29), rachetée au printemps dernier, ne seraient donc pas touchés. Rappelons que Genopharm est accusé par les autorités sanitaires suisse et française d’avoir falsifié les dates de péremption du Thiotepa, un lyophilisat pour usage parentéral utilisé pour provoquer des aplasies médullaires chez des patients atteints de leucémie dont il assure la distribution.