Genzyme cherche un chevalier blanc pour contrer Sanofi-Aventis

Le 15 Novembre 2010
Imprimer

La big pharma japonaise Takeda aurait été en pourparlers avec Genzyme afin de présenter une offre de rachat supérieure aux 18,5 Md$ proposés par Sanofi-Aventis. Takeda, qui pourrait se permettre de payer jusqu’à 82 $ par action Genzyme – soit 19 % de plus que les 69 $ de l'offre déposée par le laboratoire français – s’est refusé à tout commentaire suite à la publication de cette information dans la presse américaine. On se souvient qu’au printemps 2008, le japonais avait déboursé 8,8 Mds pour Millennium, une autre biopharm de Cambridge (Mass.), spécialisée dans l’oncologie et les maladies inflammatoires.
Selon le chargé d’affaires d’un fonds d’investissement américain cité par l’agence Bloomberg, Henri A. Termeer, le CEO de Genzyme, a été en contact avec plusieurs sociétés, dont Pfizer, GSK et Eli Lilly, pour tenter d’obtenir une offre supérieure à 69 $ par action. Sans succès pour le moment. Selon la presse américaine, Sanofi-Aventis est aujourd’hui la seule pharma vraiment en lice pour l’acquisition du spécialiste des maladies rares.