Genzyme met en vente quelques appartements

Le 13 Septembre 2010
Imprimer
Après avoir annoncé la suppression d’un bon millier d’emplois (cf. notre post de samedi), le board de Genzyme vient d’annoncer qu’il allait céder sa division de tests génétiques (obstétrique et oncologie) à son compatriote LabCorp dans le cadre d’une transaction en cash estimée à 925 M$. Cette division emploie près de 1 900 salariés et réalise un CA de 371 M$, soit un peu plus de 8 % de celui de Genzyme en 2009 (4,5 Md$). L’opération, prévue depuis plusieurs mois, n’aurait, selon un porte-parole de Sanofi-Aventis, aucun impact sur l’offre de 69 $ par action formulée par le laboratoire français.
La biopharm de Cambridge devrait profiter de cet apport de cash pour financer un programme de rachat d’actions de 2 Md$ qui doit s’échelonner jusqu’au printemps prochain. Genzyme pourrait aussi annoncer, dans les semaines à venir, la cession d’autres business units, notamment Genzyme Pharmaceuticals, qui fournit des prestations de services et de production sous contrat d'intermédiaires de synthèse et d'API (avec une unité à côté de Bâle), ainsi que la division des diagnostics moléculaires (167 M$ de CA) qui intéresserait Sanofi-Aventis, absent de ce secteur.