Genzyme s’allie avec des universitaires pour le traitement d’une affection pulmonaire rare

Le 24 Janvier 2014
Imprimer

Genzyme, la filiale de Sanofi dédiée aux maladies rares, s’associe avec le laboratoire d’excellence (LABEX) MAbImprove, coordonné par l’université François-Rabelais de Tours (37), qui se consacre à la recherche sur les anticorps monoclonaux. Le programme vise à la formulation, à partir d’une molécule de Genzyme indiquée dans le traitement de la fibrose pulmonaire idiopathique, d’un traitement administré par aérosol. « Nous avons l’ambition, d’ici à deux ans, de mettre au point un produit candidat suffisamment élaboré pour qu’il fasse l’objet de premiers essais cliniques dans les plus brefs délais », indique le Dr. Nathalie Heuze Vourc’h, l’une des co-responsables du centre d’études des pathologies respiratoires, un laboratoire tourangeau d’une quinzaine de chercheurs qui sera en première ligne dans ce programme. Les premiers modèles animaux sont en  cours d’élaboration. 
La fibrose pulmonaire idiopathique est une maladie orpheline pulmonaire fatale, de cause inconnue. Elle affiche, selon les types de population en Europe, une prévalence de 1,25 à 23,4 sur 100 000 habitants.