Genzyme s’apprêterait à tailler dans ses effectifs

Le 11 Septembre 2010
Imprimer
Les vieux routiers de la Bourse appellent ça, avec un rien de cynisme : « Préparer la mariée ». Quand une entreprise est à vendre, rien de tel que l’annonce d’une suppression de postes pour faire monter le prix. Genzyme semble vouloir utiliser cette bonne vieille méthode puisque, selon le Boston Globe d’aujourd’hui, la biopharm de Cambridge s’apprêterait à engager un important programme de réduction de ses effectifs. Le quotidien évoque même le chiffre de 1 000 emplois, soit un peu moins de 10 % de ses employés dans le monde (12 800 personnes, dont 4 500 dans le Massachusetts et 600 en France).
Si ces opérations ont souvent un effet positif sur le cours de l’action d’une société cotée, il n’est toutefois pas douteux que Genzyme, qui a perdu 115 M$ au premier trimestre, est aussi obligé de s’y résoudre. « Pour la première fois dans l’histoire de notre compagnie, nous sommes confrontés à la nécessité de prendre cette douloureuse décision », aurait d'ailleurs écrit Henri A. Termeer, le patron de Genzyme, dans un memo que le Boston Globe se serait procuré.