Gilead souffle CV Therapeutics au japonais Astellas

Le 12 Mars 2009
Imprimer

Surprise. C’est finalement la biopharm Gilead Sciences qui s’est octroyé sa consœur et voisine californienne CV Therapeutics, une biotech spécialisée dans les traitements cardiovasculaires, au nez et à la barbe du japonais Astellas. Gilead Sciences, un spécialiste des antiviraux et notamment du VIH (Truvada, Emtriva et Viread, également indiqué pour le traitement de l’hépatite B), va débourser 1,4 Md$, soit 20 $ par action, pour prendre le contrôle de CV Therapeutics et mettre la main sur un portefeuille fourni dans le domaine cardiovasculaire avec notamment le Ranexa, un traitement de l’angine de poitrine chronique qui a généré 109,3 M$ de recettes aux Etats-Unis en 2008.
Astellas avait lancé une OPA sur CV Therapeutics à 16 $ par action, somme jugée très insuffisante par le board de la cible qu’elle avait finalement déclinée. A l’annonce de l’accord entre les deux biotechs américaines ce matin, le cours de CV Therapeutics a grimpé de 28,8 %, à 20,60 $. On peut imaginer que les deux laboratoires, dont les sièges de Foster City et de Palo Alto (deux communes de l’agglomération de San Francisco) ne sont distants que de quelques kilomètres, vont tirer profit de ce rapprochement pour mutualiser leurs moyens.