GSK va fermer son site de Dartford au Royaume-Uni

Le 12 Novembre 2008
Imprimer

Le désengagement industriel entrepris par certaines big pharmas ne connaît pas de répit. Ainsi GlaxoSmithKline vient d’annoncer qu’il allait progressivement stopper l’activité de son usine de Dartford au Royaume-Uni, une unité qui emploie environ 620 salariés.
La fermeture, qui sera définitive en 2013, est liée au déclin des ventes de deux produits matures qui constituent aujourd’hui plus de 60 % des volumes. Il s’agit notamment du Lamictal (lamotrigine), un produit indiqué dans le traitement de l’épilepsie et des désordres bipolaires et du Valtrex (valaciclovir), un médicament contre l’herpès. La fabrication de ces deux produits devrait être confiée à la sous-traitance. Par ailleurs, les nouvelles fabrications arrivées plus récemment sur le site britannique seront dispatchées vers d’autres usines GSK. Les modalités de ce transfert n’ont pas encore été précisées.