GSK va supprimer entre 6 000 et 10 000 emplois

Le 02 Février 2009
Imprimer

Nouveau plan de réduction d’effectifs chez le britannique GSK. Le quotidien du dimanche Sunday Telegraph a dévoilé le 1er février un projet de suppression de 6 000 postes qui tombe après plusieurs annonces de même nature, notamment la fermeture d’ici à 2013 de l’usine de Dartford (Royaume-Uni), dont les quelque 620 salariés produisent plusieurs molécules devant tomber prochainement dans le domaine public, dont le traitement contre les effets indésirables des chimiothérapies Zofran, l’anti-épileptique Lamictal et le traitement contre l’herpès Valtrex (lire notre post du 12 novembre). Un autre journal britannique, The Observer, évoque même le chiffre de 10 000 emplois, soit environ 10 % des effectifs du n°2 mondial.
Si la répartition par site des réductions d’effectifs n’est pas encore connue, le Sunday Telegraph affirme être “certain” qu’une bonne part du plan concerne les unités britanniques de GSK qui emploient encore 18 000 personnes.