Hervé Gisserot quitte la présidence du Leem

Le 25 Juillet 2013
Imprimer

Il n'aura fait qu'un passage éclair à la tête du principal syndicat professionnel français de l'industrie pharmaceutique. Hervé Gisserot, président du Leem depuis le 1er janvier dernier, quittera ses fonctions le 31 août, parce qu'appelé "à de nouvelles fonctions internationales à l'extérieur de l'Europe au sein du groupe GSK", selon les termes du communiqué officiel (en fait, il va diriger la filiale chinoise de GSK, visée par une enquête pour corruption par les autorités du pays, croit savoir Le Figaro.fr). Hervé Gisserot, 48 ans, diplômé de Sciences Po et de l'Insead, était devenu président de GSK France en juin 2008 et avait pris en 2011 la présidence du LIR (Les Laboratoires Internationaux de Recherche), regroupement de 15 filiales françaises de pharma étrangères. L'an passé, Hervé Gisserot avait été nommé vice-président senior de GSK, en charge de la zone européenne.
C'est le secrétaire du bureau, Patrick Errard, 55 ans, médecin et directeur général du japonais Astellas Pharma pour la France, qui assurera l'intérim dès le 1er septembre en attendant que les instances du Leem fixent la date d'une nouvelle élection. Le 4 décembre dernier, le conseil d'administration avait préféré Hervé Gisserot à Patrick Errard comme futur président, accordant 24 suffrages au vainqueur, théoriquement élu pour deux ans, et 15 au nouveau président par intérim.