Jean-Luc Bélingard évincé d’Ipsen

Le 12 Octobre 2010
Imprimer

La mutation rapide imposée par Jean-Luc Bélingard à la middle pharma française Ipsen aura-t-elle déplu à la famille Beaufour, qui contrôle le capital de cet ensemble dépassant le milliard d’euros de chiffre d’affaires ? On apprend ce matin qu’en raison de « divergences stratégiques », le conseil d’administration a décidé de le remercier et de le remplacer par Marc de Garidel, 52 ans. Après avoir débuté sa carrière chez Eli Lilly, ce dernier avait rejoint Amgen en 1995 ; il en dirigeait les opérations pour l’Europe du Sud depuis 2002.
De source proche de l’entreprise, les propriétaires d’Ipsen auraient souhaité une pause dans la mutation vers les biotechs engagée depuis neuf ans par Jean-Luc Bélingard. Ils auraient notamment jugé “trop coûteuses” ses récentes acquisitions américaines (Tercica, Vernalis, Inspiration).