L'approbation européenne d'Opsumit relance les spéculations sur Actelion

Le 29 Octobre 2013
Imprimer

Le récent feu vert donné par le comité européen des médicaments à usage humain (CHMP) au traitement de l'hypertension artérielle pulmonaire (HTAP) Opsumit (macitentan) d'Actelion, préalable à son introduction sur les marchés de l'UE, relance les spéculations sur une possible acquisition de la biopharm d'Allschwill (canton de Bâle-Campagne) par une big pharma : le voisin Novartis, mais aussi GSK et Bayer pourraient être intéressés.
Actelion compte sur Opsumit pour pallier la prochaine (2015) expiration du brevet de son autre traitement de l'HTAP Tracleer (bosentan) aux Etats-Unis : ce produit assurait l'an passé 87 % des 1,8 Md$ de recettes du laboratoire et les analystes estiment que la perte de brevet devrait faire dégringoler les ventes de Tracleer aux alentours de 484 M$ en 2017. Mais, selon les mêmes analystes, Opsumit pourrait générer des ventes annuelles de 1,1 Md$ la même année et même atteindre le double en 2024, année où le macitentan tombera dans le domaine public. Reste à attendre, pour qu'Actelion soit encore plus désirable, les résultats des essais de phase III de Selexipag, sa troisième molécule contre l'HTAP, attendus pour la mi-2014.