La BEI apporte 100 M€ à l’effort de recherche de Pierre Fabre

Le 21 Novembre 2011
Imprimer

La Banque Européenne d’Investissement (BEI) vient d’annoncer qu’elle allait contribuer à hauteur de 100 M€ au financement des programmes de recherche des laboratoires Pierre Fabre, notamment dans le domaine des biothérapies. Ce prêt consenti à des conditions particulièrement avantageuses va permettre de financer 16 programmes de R&D, nous indique une porte-parole du groupe, couvrant aussi bien des phases de découverte, de développement préclinique que des étapes plus avancées jusqu’à la phase III. Les aires ciblées par ces futurs composés en développement sont l’oncologie, la neuropsychiatrie et la dermatologie, les trois axes privilégiés par la recherche du groupe Pierre Fabre à laquelle il consacre 22 % du CA réalisé dans le médicament.
Ces programmes seront pilotés depuis la France à partir des principales plates-formes R&D de Pierre Fabre : sur le campus du Cancéropôle Grand Sud Ouest (GSO) à Toulouse (31), au siège de Castres (81) et à St-Julien-en-Genevois (74). Rappelons que dans le cadre de son soutien aux investissements structurants et de long terme en Europe, la BEI a également participé à la modernisation des infrastructures de recherche de Sanofi.