La biotech Replikins aurait développé un vaccin contre la grippe porcine

Le 14 Mai 2009
Imprimer

Replikins, une biotech de Boston (Massachusets), affime avoir développé un vaccin synthétique contre la grippe porcine qu’elle serait en mesure de produire dans un délai de 7 à 10 jours après approbation par les autorités sanitaires. Le candidat n’aurait pas encore été testé sur l’homme et le CEO de Replikins, Samuel Bogoch, cherche un partenaire pour conduire des essais cliniques.
La biotech avait déjà alerté le monde scientifique en avril 2008 sur les risques d’une pandémie due au H1N1 qui lui semblait aussi probable que celles de 1918, la fameuse grippe espagnole où un virus baptisé H1N1 était déjà en cause, de 1957-58 (dite asiatique) ou de 1968 (dite de Hong-Kong). Il est à noter que Replikin a dans ses cartons un vaccin contre la grippe aviaire (H5N1), déjà testé sur des poulets à l’Université de Géorgie.
Tom Skinner, du Centers for Disease Control and Prevention (CDC) d’Atlanta, reste plus prudent : « Nous saurons à la fin du mois de mai quel laboratoire de recherche a le plus de chances de fournir la bonne souche virale devant servir de précurseur à la production d’un vaccin ». Ensuite, il sera temps de confier à un laboratoire la production de lots cliniques pour les premiers essais. Toujours selon Tom Skinner, un vaccin devrait être sur le marché à la fin de l’automne ou au début de cet hiver.