La CFE-CGC Chimie au chevet de la sous-traitance pharma

Le 11 Octobre 2018
Imprimer

La CFE-CGC Chimie s’inquiète, dans un rapport qu’elle vient de publier, de la situation économique de la sous-traitance pharmaceutique qu’elle estime « menacée ». Représentant 12 500 emplois, soit 28 % de l’emploi industriel pharmaceutique en France, les façonniers pâtiraient du « faible prix accordé à certains médicaments qui couvrent à peine leurs coûts de production ». La CFE-CGC précise « que si des mesures urgentes ne sont pas adoptées, de nombreux sites industriels qui incarnent le savoir-faire pharmaceutique français risquent purement et simplement de mettre la clef sous la porte ». Le syndicat propose l’instauration d’un seuil minimal de prix du médicament intégrant les coûts de production et les multiples contraintes industrielles, une meilleure prise en compte du poids des investissements en production lors des phases de révision des prix, ainsi que l’apposition d’un logo Made in Europe sur les boites de médicament permettant de valoriser le savoir-faire européen.