La crise de l'héparine contaminée va-t-elle gagner la France ? - Actulabo

La crise de l'héparine contaminée va-t-elle gagner la France ?

Le 12 Mars 2008
Imprimer

L’Afssaps se veut rassurante : la crise des lots d’héparine contaminée par les intestins de porcs d’origine chinoise dont est extrait cet anticoagulant postopératoire (qui aurait entraîné 19 décès aux Etats-Unis et près de 80 cas d’allergie sévère en Allemagne) ne s’est pas propagée en France. « Aucun effet indésirable n’a été signalé » stipule un inspecteur de l’autorité de santé.  On sait en effet qu’aucun des lots des laboratoires incriminés  - Baxter International pour les Etats-Unis et Rotexmedica, une filiale du français Panpharma pour l’Allemagne – n’était destiné au marché hexagonal.
Cette observation préliminaire n’a pas empêché l’Afssaps de lancer sans attendre des investigations sur la dizaine d’AMM d’héparine accordées en France.  Objectif : détecter d’éventuels contaminants au niveau des sites de production de produits finis… mais aussi identifier d’éventuels transformateurs et fournisseurs chinois de matière première.
A ce jour, il semble qu’un « seul laboratoire dépositaire d’une AMM d’héparine pour la France ait un fournisseur chinois » nous annonce l’Afssaps en ajoutant que le site qu’il exploite aurait déjà fait l’objet d’une inspection. Au passage, l’agence rappelle que les inspections ne constituent pas un blanc-seing définitif et qu’elles n’exonèrent pas les laboratoires d’auditer régulièrement leurs fournisseurs. Y compris ceux implantés dans les pays tiers…