La toxine botulique d’Ipsen obtient son AMM

Le 31 Mars 2009
Imprimer

Ipsen et Galderma annoncent que l’Azzalure, la toxine botulique de type A fabriquée par Ipsen, vient d’obtenir une AMM délivrée par l’Afssaps. Ce produit, un myorelaxant destiné à des indications esthétiques, permet notamment la correction temporaire des rides glabellaires modérées à sévères observées lors du froncement des sourcils chez l’adulte de moins de 65 ans. Cette autorisation fait suite à une évaluation fondée sur des résultats d’études cliniques menées sur plus de 2 600 patients. Azzalure sera commercialisé par Galderma en France d’ici à la fin du premier semestre 2009. L’obtention de cette AMM fait suite au feu vert collectif de 15 pays européens, fin janvier 2009. Depuis, trois autres autorisations ont également été délivrées au Royaume-Uni, au Danemark et au Portugal.
Le marché mondial de la médecine correctrice et esthétique était estimé en 2008 à 5 Md€ par le cabinet d'étude Medical Insight. Sa croissance devrait atteindre jusqu’à 10 % en 2009. En Europe, la croissance annuelle moyenne attendue est de 13,2% entre 2009 et 2012, tirée par l’accélération de la demande pour les traitements légers et non-invasifs comme les injections de toxine botulique, qui représentent déjà 60 % des actes des spécialistes en Europe.