L’allemand Stada va supprimer 800 postes… et céder des usines

Le 08 Juin 2010
Imprimer
Le génériqueur allemand Stada Arzneimittel (environ 1,5 Md€ de CA) vient d’annoncer qu’il allait supprimer environ 800 postes à temps plein, représentant près de 10 % des effectifs du laboratoire dont le siège social se trouve à Bad Vilbel, près de Francfort.
Ce programme, qui impactera principalement l’Allemagne, devrait également conduire Stada à céder ou à fermer des unités de production. Le génériqueur exploite aujourd’hui une quinzaine d’usines en Allemagne, aux Pays-Bas, en Irlande, dans l’ex-Yougoslavie, ainsi qu’en Russie, en Chine et au Vietnam. En 2009, le groupe a investi plus de 24 M€ dans le développement de ses capacités industrielles. Cet ajustement est l’un des éléments d’un plan visant à doubler la rentabilité d’ici à cinq ans, a indiqué un porte-parole de la direction.