L’américain Merck ferme son site irlandais de Wicklow

Le 08 Mars 2013
Imprimer
Le laboratoire américain Merck continue à réorganiser son appareil industriel. La direction vient d’annoncer son intention de fermer d’ici à la fin 2015 son usine irlandaise de Wicklow, une ex-plate-forme de production Schering-Plough qui emploie environ 280 collaborateurs.
Selon le porte-parole de Merck, cette décision s’inscrit dans le cadre d’un programme global de reformatage qui va notamment se traduire par le transfert de ces activités vers la principale usine irlandaise du groupe (Balladyne), ainsi que vers une unité installée à Singapour et des sites de sous-traitants. Le groupe américain a mandaté l’agence gouvernementale IDA Irland afin d’identifier un éventuel repreneur du site.
Le plan n’aura pas d’impact sur les effectifs avant la fin 2014.