L’Asie terre d’accueil des projets d’externalisation

Le 20 Novembre 2008
Imprimer

Selon l’intéressante étude « The Changing Dynamics of Pharma Outsourcing in Asia », récemment publiée par PriceWaterhouse Coopers et que nous analysons dans la prochaine édition imprimée d’Actu Labo, la Chine et l’Inde deviennent des pays favoris pour l’accueil de fabrications externalisées de médicaments. Plusieurs raisons expliquent cette montée en puissance. Primo, les droits de la propriété intellectuelle commencent à être mieux pris en compte au regard des standards internationaux. Secundo, le coût des essais cliniques est inférieur – de 50 % en Inde – au coût des études aux Etats-Unis. Certes, des barrières réglementaires peuvent atténuer ce différentiel favorable, qui reste tout de même significatif dans la plupart des cas.
Le critère du coût salarial reste évidemment un puissant facteur d’attractivité des pays étudiés par les analystes de PriceWaterhouse Coopers, même s’il est nécessaire d’établir quelques distinctions par pays. Ainsi, le coût moyen du salarié indien dans l’industrie pharmaceutique est équivalent à 30 % du niveau moyen du coût de son homologue européen (et 20 % seulement par rapport au salarié américain). En revanche, Singapour a quasiment rattrapé le retard salarial avec les pays occidentaux.