Le façonnier pharmaceutique Famar serait à vendre - Actulabo

Le façonnier pharmaceutique Famar serait à vendre

Le 26 Janvier 2016
Imprimer

Le groupe grec Marinopoulos envisagerait de vendre sa filiale Famar (3 200 salariés pour 455 M€ de CA en 2014, en baisse sensible en 2015), un façonnier pharmaceutique qui possède neuf sites industriels en Europe, dont quatre en France : le plus important est Orléans (600 salariés), auquel s'ajoutent St-Genis-Laval, à côté de Lyon (300 salariés) et, à l’ouest de Paris, St-Rémy-sur-Avre (28) et L’Aigle (61), qui emploient respectivement 225 et 175 salariés.
Le 6 janvier dernier, lors d’un comité d’entreprise extraordinaire, les dirigeants ont confirmé qu’ils étaient à la recherche d’un partenaire susceptible de prendre « entre 1 et 49 % » du capital de Famar afin, ont-ils assuré aux salariés, de « récupérer du cash, investir dans les usines existantes et saisir des opportunités de rachat de sites industriels ». Les représentants du personnel restent néanmoins dubitatifs et n’écartent pas l’hypothèse d’une cession totale de la branche pharmaceutique. Marinopoulos, dont l’activité principale est la gestion sous franchise d’hypermarchés Carrefour en Grèce et dans plusieurs pays des Balkans, valoriserait Famar, selon la presse financière anglo-saxonne, autour de 400 M€ ; il aurait confié un mandat de vente à la banque d’affaires américaine Jefferies Group.