Le japonais Daiichi Sankyo s’offre l'indien Ranbaxy - Actulabo

Le japonais Daiichi Sankyo s’offre l'indien Ranbaxy

Le 11 Juin 2008
Imprimer

Y aura-t-il encore de la place pour les génériqueurs indépendants ? La question se pose après l’annonce par la pharma japonaise Daiichi Sankyo du lancement d’une OPA amicale d’un montant compris entre 3,4 et 4,6 Mds$ sur le génériqueur indien Ranbaxy. L’opération boursière complètera la cession privée des titres de la famille Singh, fondatrice du premier laboratoire pharmaceutique indien, qui détient 35 % du capital. Le pdg de Ranbaxy, Malvinder Singh, devrait vraisemblablement rester aux commandes. Ce dernier a réussi à hisser le laboratoire dans le top 10 des génériqueurs mondiaux (1,62 Mds$ de CA en 2007) mais il ne cachait pas ses craintes à propos des restrictions à la copie de molécules innovantes introduites récemment par la réglementation indienne sur la propriété intellectuelle.
Les deux entreprises se sont immédiatement félicitées des futures synergies industrielles que l'opération devrait obligatoirement susciter ; on peut ainsi s’attendre à ce que Daiichi Sankyo (8,2 Mds$ de CA pour l'exercice clos le 31 mars dernier, marqué par un recul des ventes de 5,3 %) utilise les capacités de Ranbaxy pour fabriquer des médicaments princeps et des génériques destinés aux pays occidentaux. Les analystes ne s’y trompaient pas et annonçaient un durcissement de la concurrence sur un marché du générique où la compétition fait déjà rage.
Rappelons que Ranbaxy est présent en France suite au rachat en 2004 de RPG, l’ex-filiale génériques d’Aventis. Depuis cette date, le génériqueur indien peine à progresser : sa part du marché français ne s’élevait fin 2007 qu’à 2,7 %, selon le GERS.