Le nouveau Merck fait le ménage en Belgique

Le 12 Mars 2010
Imprimer

La fusion de Merck & Co. et de Schering-Plough fait sentir ses effets en Belgique. Hier jeudi, la direction de MSD – la branche européenne de Merck & Co. – a dévoilé son projet de le licencier 23 collaborateurs sur les sites de Uccle et de Woluwe-St-Lambert, dans l’agglomération bruxelloise. Le même jour, Schering-Plough Labo et sa société sœur Sentipharm annonçaient leur intention de réduire de 89 personnes, d’ici à la mi-2011, l’effectif du site de production de Heist-op-den-Berg (province d’Anvers) et de Boortmeerbeck (Brabant flamand), distant d’une vingtaine de kilomètres.
Schering-Plough Labo NV/SA, qui produit et conditionne des médicaments, et Sentipharm AG, qui les distribue, emploient actuellement 1 092 personnes sur les deux sites. Des contrats à durée déterminée seraient également progressivement supprimés. Toujours ce jeudi, Schering-Plough indiquait son intention de se séparer de 19 collaborateurs des départements ventes et marketing au Grand-Duché de Luxembourg.