Le suisse Nycomed prêt à se vendre pour 10 Md€

Le 24 Mars 2009
Imprimer

La pharma suisse Nycomed, détenue à 41 % par le fonds scandinave Nordic Capital, a mandaté Goldman Sachs pour étudier la possibilité d’une vente, selon le Wall Street Journal. L’opération pourrait atteindre 10 Md€, ce qui valoriserait trois fois le CA 2008 (3,35 Md€, soit 4,55 Md$, en baisse de plus de 4 % par rapport à 2007).
Nycomed conduit actuellement des essais cliniques de phase III pour un candidat contre la BPCO (broncho-pneumopathie chronique obstructive), le Daxas. On estime que 80 millions de personnes sont atteintes de BPCO dans le monde et que plus de 3 millions en décèdent chaque année. S’il était homologué, le Daxas pourrait concurrencer l’Advair de GSK et le Spiriva de Pfizer et Boehringer-Ingelheim.
Ces perspectives redorent le blason d’une middle pharma éprouvée par la baisse des ventes du Protonix (pantoprazole), la traitement du reflux gastro-oesophagien racheté, comme Daxas, avec la pharmacie du groupe allemand Altana durant l’été 2006. A l’époque, Nycomed, modeste laboratoire danois affichant 750 M€ de CA, avait déboursé 4,5 Md€ pour acquérir Altana Pharma AG (2,4 Md€ de CA à l’issue de l’exercice 2005, dont 1,4 Md€ dus aux ventes de son pantoprazole).