Le traitement anti-obésité d’Arena approuvé par la FDA

Le 28 Juin 2012
Imprimer

La FDA vient d'autoriser la commercialisation du lorcaserin (Belviq) du laboratoire Arena Phamaceuticals, le premier traitement anti-obésité à être mis sur le marché depuis… treize ans dans un pays où environ un tiers de la population adulte est obèse. En 2010, un comité d’experts indépendants avait émis des inquiétudes consécutivement à des suspicions de formation de cancers du sein chez les rats, mais ce dernier a finalement émis un avis favorable à la commercialisation le 10 mai dernier. Suite à cette annonce, le titre Arena a bondi de 47 % à 13 $ sur le Nasdaq. Outre le Belviq, la FDA pourrait aussi approuver le 17 juillet prochain l’anti-obésité Qnexa du laboratoire américain Vivus, recommandé par un comité d’experts, tandis qu’Orexigen Therapeutics mène des tests sur la sécurité cardiaque du Contrave.
L’analyste Simos Simeonidis, de Cowen & Co, a indiqué que les deux médicaments d’Arena et de Vivus pourraient générer des ventes annuelles d'au moins 1 Md$. Notons que Le Belviq est autorisé pour des adultes dont l’indice de masse corporelle (IMC) s'élève à 30 ou plus, ou pour ceux dont l’IMC est de 27 mais qui souffrent d’au moins l'une des maladies liées au surpoids (hypertension artérielle, diabète de type 2 ou cholesterol élevé). Comparativement à un placebo, un traitement avec le Belviq pendant une période allant jusqu'à un an a entraîné une perte moyenne de poids de 3 à 3,7 % selon un essai mené auprès de 8 000 patients.