Le vieillissement pourrait générer une dépense supplémentaire de médicaments de 12,5 Md€

Le 27 Mai 2010
Imprimer
Voici quelques chiffres qui devraient donner… des cheveux blancs aux gardiens des deniers publics. Selon une intéressante étude publiée par le Leem et réalisée par le Collège des Economistes de la Santé (CES), le vieillissement de la population à l’échelle d’une génération pourrait provoquer un surcoût de dépenses de médicaments compris entre 7,5 Md€ et 12,5 Md€. Les auteurs de cette étude ont utilisé un modèle de micro-simulation dynamique permettant de prédire l’état de santé des Français de 25 ans et plus, jusqu’en 2029. Trois scénarii ont été définis : le premier, fondé sur la stabilité des tendances épidémiologiques constatées depuis 2004, aboutit à un surcoût de 9,8 Md€ en 2029 ; le second, qui table sur un recul de la date d’irruption de la maladie et de stabilité de l’âge du décès, de 7,5 Md€. Enfin, le troisième scénario basé sur une double hypothèse de vieillissement en bonne santé et de survenue plus tardive du décès conclut à un surcoût de 12,5 Md€. C’était la contribution d’Actu Labo à cette journée de mobilisation sur la réforme du financement de la retraite…