Les big pharmas veulent faire de 2008 une année de lancements

Le 28 Avril 2008
Imprimer

A contre-courant d’une certaine doxa prompte à stigmatiser les insuffisances du pipe des big pharmas, une récente enquête publiée par l’agence US Fitch Ratings qualifie de « satisfaisantes » les perspectives d’autorisations de nouveaux produits pour l’année 2008.
Sur le seul dernier trimestre 2007, la FDA a déjà autorisé sept nouveaux produits. Certains de ces traitements tels que l’Effient d’Eli Lilly et Sankyo (antithrombotique) – appelé à challenger le Plavix de Sanofi-Aventis – devraient jouer un rôle majeur sur le marché.
En 2008, les annonces vont aussi se succéder : les autorités sanitaires s’attendent à ce que Sanofi-Aventis dépose sept dossiers d’AMM (dépression, cardiovasculaire, cancers). Pour leur part, GSK et AstraZeneca devraient respectivement présenter cinq et trois dossiers dans toute une palette d’indications (cancer, syndrome des jambes sans repos, maladies respiratoires, diabète). Des initiatives doivent également être prises par J&J, Bayer, Novartis et Roche.
Aucun de ces produits ne présentera une avancée spectaculaire en matière d’innovation thérapeutique, mais ils sont de nature à relancer l’activité de ces grands groupes qui devraient par ailleurs moins souffrir en 2008 sur le marché US de la concurrence des génériqueurs.