Les CRO françaises résistent

Le 11 Décembre 2008
Imprimer

Bonne nouvelle. Selon l’étude de Precepta « Société de recherches sous contrat, défis stratégiques et positionnement des acteurs », le chiffre d’affaires des CRO françaises et étrangères devraient croître respectivement de 10 et de 6 % en 2008 contre 13 et 7 % en 2007. Pour ces experts, le mouvement d’externalisation des activités de recherche va demeurer le principal « driver » de l’activité et s’accélérera même à l’horizon 2010. Toujours selon Precepta, la France continuera toutefois à perdre du terrain par rapport aux zones de la planète proposant « des coûts et une vitesse de recrutement beaucoup plus compétitifs à qualité égale, voire supérieure ». Les rapporteurs de l’étude suggèrent toutefois que les initiatives prises par les pouvoirs publics, notamment la création du GIP CeNGEPS (Centre National de Gestion des Essais des Produits de Santé) est de nature à renforcer l’attractivité de l’Hexagone face aux autres pays d’Europe occidentale.