Les Etats-Unis investissent toujours aussi massivement dans les biopharms

Le 25 Mars 2008
Imprimer

A faire pâlir d’envie leurs homologues européennes ! Les plates-formes de R&D américaines spécialisées dans les biotechnologies bénéficient de confortables concours financiers. Selon une étude réalisée par le fonds d’investissement californien Burrill & Company et l’association Pharmaceutical Research & Manufacturers of America (PhRMA), elles ont bénéficié en 2007 de 58,8 Mds$ d’investissements à comparer avec les 55,2 Mds$ engagés en 2006… qui avait déjà été présentée comme une année record.
D’ailleurs, selon Billy Tauzain, le président de PhRMA, le millésime 2007 « signe la 25e année de croissance quasi-ininterrompue des investissements de recherche au profit de la biopharmacie ». Rien d’étonnant dans ce contexte à ce que le pipe des Etats-Unis affiche une santé éclatante : près de 2 700 produits en développement clinique dans 4 600 indications thérapeutiques, dont 600 anti-cancéreux, 300 molécules dédiées aux pathologies rares et 273 médicaments potentiellement indiqués dans le traitement des affections cardio-vasculaires. Qui dit mieux ?