L’inventeur français du Fibroscan passe sous pavillon chinois - Actulabo

L’inventeur français du Fibroscan passe sous pavillon chinois

Le 04 Mars 2011
Imprimer

La jeune société française Echosens (plus de 10 M€ de CA en 2007, 36 salariés), spécialisée dans la conception et la commercialisation de dispositifs médicaux innovants, annonce son rachat par le groupe chinois Inner Mongolia Free Han et Mongolia Pharmaceutical (groupe Furui). Ce dernier, qui compte environ 330 collaborateurs, est un spécialiste, coté à la bourse de Shenzhen, du traitement de la fibrose hépatique. Ce sujet est parfaitement maîtrisé par Echosens puisque le français a développé le Fibroscan, un appareil dédié au diagnostic non invasif de cette atteinte du foie qui était d’ailleurs distribué en Chine par Inner Mongolia Free Han et Mongolia Pharmaceutical depuis 2007. Fondé sur la technologie de l’élastographie impulsionnelle à vibration contrôlée, le Fibroscan équipe aujourd’hui un millier de sites cliniques.
L’opération, encore soumise à l’approbation des autorités chinoises, permet aux investisseurs OTC Asset Management et CapDécisif Management de réaliser leurs participations au capital d’Echosens. « Cette acquisition, qui s’inscrit dans une logique industrielle, va nous permettre d’accélérer notre développement à l’international et de consolider notre implantation en Chine, un marché très important compte tenu de la forte prévalence de la fibrose hépatique dans la population », nous indique Richard Guillaume, le président du directoire d’Echosens.