NicOx en chute libre sur les marchés - Actulabo

NicOx en chute libre sur les marchés

Le 07 Mai 2008
Imprimer

« La roche tarpéienne est proche du Capitole » : Les dirigeants de la biopharm niçoise NicOx peuvent méditer ce proverbe romain. Eux qui, il y a quelques jours, jubilaient de voir les marchés saluer avec enthousiasme l’accord signé avec Archimica pour la distribution du Naxiprod, un traitement prometteur contre l’arthrose, doivent désormais affronter une tempête boursière de grande ampleur. Il a fallu une mauvaise nouvelle en provenance de Pfizer pour que le titre dévisse hier de 28,7 % à l’issue d’un « mardi noir » qui a même vu le titre décrocher à l’ouverture de 43 %. L’action se reprenait très légèrement à l’heure où nos écrivons ces lignes, mais les analystes restaient sur le qui-vive. 
Le plongeon s’explique par l’annonce de l’arrêt — aux portes de la phase III — du co-développement avec Pfizer d’un traitement contre le glaucome (PF-03187207) sur lequel la biopharm et ses investisseurs fondaient de très sérieux espoirs. Mince consolation : le n°1 mondial a confirmé la poursuite d’un programme parallèle de R&D visant à identifier de nouveaux composés (analogues de prostaglandines libérateurs d’oxydes nitriques) potentiellement indiqués dans le traitement du même glaucome. Michele Garufi, le pdg et fondateur italien de NicOx, a d’ailleurs tenté de rassurer les marchés en estimant « que Pfizer aurait abandonné toute collaboration s’il ne croyait pas dans notre potentiel sur le segment de l’ophtalmologie ». Sera-ce suffisant pour rallier les investisseurs à sa cause ?